Profilage linguistique

Fruit du R&D Sound Sense, le profilage linguistique est un questionnaire spécifique permettant de détecter les besoins de développement des compétences d’anglais oral de vos collaborateurs. Déployable à l’échelle de l’entreprise ou sur un échantillon de collaborateurs sélectionnés par vos soins, ce questionnaire en ligne basé sur un certain nombre d’indicateurs qualitatifs permet d’identifier un nombre restreint de collaborateurs qu’il s’agira, dans un second temps, d’évaluer afin de confirmer le besoin.

Ce questionnaire permet identifier trois profils hétérogènes de collaborateurs pour qui il est stratégique d’opter pour une Intervention d’Anglais Oral®. Les apprenants ainsi ciblés sont, d’une part les apprenants “résistant” aux formations d’anglais traditionnelles, et d’autre part, ceux pour qui des formations d’anglais ne sont généralement pas préconisés faute d’avoir atteint un niveau au delà duquel les méthodes d’enseignement de l’anglais s’arrêtent.

 

Détection des troubles d’apprentissage de l’anglais oral

En complément du recueil des besoins réalisé par votre service RH, le profilage linguistique permet d’identifier les collaborateurs présentant des troubles d’apprentissage de l’anglais oral. Ces troubles les empêchent bien souvent de translater leurs compétences en anglais. Ces troubles se se traduisent par une position de faux-semblant, d’évitement, et de retrait pouvant générer une véritable souffrance au travail. 

Bien souvent ces apprenants-ci font montre d’un niveau oral bien en-deçà de leur niveau écrit.  En fonction de leur poste dans l’entreprise, ils s’agit de collaborateurs prioritaires à une formation spécialisée.

Nous pouvons distinguer deux sous-types de troubles d’apprentissage de l’anglais oral:

  • Trouble d’apprentissage de l’anglais oral

Certains collaborateurs ont de plus ou moins grandes difficultés à comprendre l’anglais dans divers contextes (confcall, téléphone, réunion…) et s’avèrent résistants aux formations d’anglais traditionnelles. Il s’agit là d’un “trouble normal” de l’apprentissage de l’anglais oral.

  • Trouble du langage ou de l’attention sous-jacent

D’autres collaborateurs diagnostiqués, ou apparentés “Dys” ( Dyslexie, dysorthographie…)  ou TDA(H) ( Trouble Déficitaire de l’Attention avec ou sans Hyperactivité) ont en général développé des stratégies de compensation dans leur langue maternelle mais rencontrent de grandes difficultés à apprendre une langue étrangère.

Détection des troubles de communication interlinguistique

Certains collaborateurs travaillant à l’international éprouvent des difficultés à travailler avec certains pays malgré le fait qu’ils soient opérationnels en anglais. Par exemple, tel collaborateur travaillant principalement avec le marché indien rapportera avoir du mal à comprendre l’anglais indien.

Notre offre de coaching linguistique permet d’aider ces collaborateurs-ci à jeter un pont entre les deux pays en prenant conscience et en se familiarisant avec les différences interlinguistiques, supralinguistiques et interculturelles impactant la communication en anglais. En d’autres termes, comment deux langues sources influence respectivement et différemment  la langue véhiculaire, nommément l’anglais, en exerçant sur celle-ci un effet de filtre, et entravant par-là la communication.

Détection des candidats au pool d’excellence orale

Le pool d’excellence orale est réservé aux collaborateurs ayant un niveau d’anglais déjà avancé (C1 à C2 selon la nomenclature du CECR) et occupant un poste stratégique engageant l’image de marque de l’entreprise, ou amenés à négocier à l’international. Constituer un pool de candidats à l’excellence orale et investir sur eux permet de rehausser l’image générale et la performance de l’entreprise à l’international.

Ce profilage élitiste cible les collaborateurs composant déjà la “flotte internationale” d’une entreprise, et pour lesquels des formations d’anglais ne sont généralement pas préconisées. Une Intervention d’Anglais Oral® permet à ce type de collaborateurs de franchir un nouveau palier et éventuellement d’accéder au niveau “caché” que nous avons baptisé 7th heaven.

L’excellence orale vise l’acquisition des “softs skills” de l’anglais, c’est à dire des composantes de l’anglais oral non prises en compte dans l’enseignement traditionnel se concentrant plutôt sur les “hard skills” de l’anglais. Ces “softs skills” ont trait à la communication suprasegmentale, soit ce qui se communique au delà des mots eux-même par l’intonation, le rythme, l’accentuation, la gestuelle. Tous ces paramètres si caractéristiques de l’anglais qui, à la différence du français, impactent fortement le message véhiculé, voire le constitue.

Frise footer