Méthode Tomatis®

L’idée à la base de la Méthode Tomatis® est simple : “ouvrir” l’oreille des français aux fréquences spécifiques de l’anglais britannique ou américain auxquelles ils se sont “fermées” pour avoir sélectionné celles du français dès la petite enfance. Le but de la Méthode Tomatis® étant précisément d’induire à nouveau cette plasticité et de permettre à l’apprenant de développer “la bosse de l’anglais”, soit l’oreille de l’anglais, comme on dirait “la bosse des maths”.

La Méthode Tomatis® est appliquée au moyen d’un appareil professionnel de gymnastique auditive, dit TalksUp®. Ce dispositif technologique s’apparente à une “Oreille Électronique” permet de modéliser la posture d’écoute d’un anglais.

Qu’est-ce qu’une posture d’écoute anglaise ? Simplement, il s’agit d’un rapport autre au son, d’une autre manière de le traiter, c’est à dire de le découper, de le décoder et de l’organiser en un système permettant de faire sens. Système qui diffère d’une langue à l’autre. C’est ce qu’on appelle en anglais Auditory Processing. D’un certain point de vue, les difficultés d’apprentissage d’une langue dite étrangère relève d’un Auditory Processing disorder, soit d’un trouble, en l’occurrence, normal.

La Méthode Tomatis® permet d’améliorer significativement la capacité d’écoute de l’apprenant face à l’anglais. Cela se traduit alors instantanément et inconsciemment par une meilleure capacité de reproduction des sons et rythmes de l’anglais. Concrètement en développant l’oreille de l’anglais, vous vous mettrez à parler comme un anglais, et améliorez vos compétences de compréhension et d’expression orales en anglais.

Sound Sense, Centre Tomatis® à Paris et agréé niveau 4, applique la Méthode Tomatis® sur-mesure à l’apprentissage de l’anglais

Le recrutement de nos formateurs

La Méthode Tomatis® permet à l’apprenant de libérer et de recouvrer son plein potentiel d’écoute. La Méthode Tomatis® est basée sur un modèle ontogénétique, c’est à dire développemental. Rappelons une lapalissade: un enfant commence par ne pas parler. Il n’est alors pas à proprement parler un enfant mais un infans. Qu’il ne réagisse pas par la parole ne signifie pas qu’il soit passif, bien au contraire, il est on ne peut plus actif dans la mesure où il engramme sa future langue maternelle. Celle-ci aura beau devenir sienne, elle gardera le sceau de cet autre maternel. Soulignons qu’en français, nous avons le mot langue et langage, alors qu’en anglais, seul existe le mot language. C’est précisément par la langue de sa mère qu’un enfant s’introduit au langage.

On pourrait dès lors définir l’écoute comme le degré d’élaboration de sa langue maternelle. Un degré d’élaboration moindre ou a contrario excessif va déterminer le rapport du sujet aux langues étrangères. Un degré d’élaboration moindre correspond à un trouble du langage ou de l’attention entraînant secondairement de grandes difficultés à apprendre une langue étrangère. Un degré d’élaboration excessif peut se traduire par un trouble d’apprentissage de l’anglais. L’apprenant ayant dans sa petite enfance trop borné son écoute aux fréquences du français, et fermé par là-même ses “écoutilles” à l’anglais, qui, rappelons-le, est, d’un point de vue fréquentiel, la plus étrangère des langues pour un français.

La Méthode Tomatis® donne à tout apprenant français la possibilité “s’exiler” du territoire fréquentiel de sa langue maternelle, se libérant ainsi des patterns rythmiques et sonores de cette dernière. Ceux-ci  freinant l’apprentissage de la langue cible ou bien “déteignant” sur elle. C’est par exemple le cas du franglais ou franglish, ne consistant qu’à parler français avec des mots anglais, c’est à dire à faire courir des mots anglais le long de la trame rythmique du français. Cette trame est à proprement parler l’ADN d’une langue. ADN linguistique transmis primitivement au nourrisson par la voix de sa mère et sur lequel viendra plus tardivement se greffer la sémantique et la syntaxe.

C’est précisément sur cet ADN linguistique que porte l’action Tomatis®. L’ADN français étant caractérisé par un rythme constant alors que l’ADN anglais est caractérisé par un rythme dynamique à débit rapide mais consistant d’accents à la fois très longs et soudains. A la différence du français, l’ADN anglais est à proprement parler ce qui transmet le sens, l’accentuation donnée au mot déterminant son sens et donc sa compréhension.

Frise footer